© 2013-2018 by ANTAKARANA - Olivier Bodenmann / 078 682 32 66

  • Facebook Social Icon

    ELECTROSMOG

    L'ELECTROSMOG, par analogie avec le "smog" ou brouillard de fumées, désigne l'ensemble des champs électromagnétiques dans lesquels nous baignons du fait de la présence de WiFi, téléphonie sans fil, réseau 220V, lignes à haute tension, etc. Cet électrosmog a des conséquences néfastes pour la santé et doit être maîtrisé !   

    L'électrosmog, doit-on vraiment faire quelque chose ?

     

    Certes, on ne le sent pas, sauf pour les personnes dites "électrosensibles" ! Mais la présence de champs électromagnétiques perturbe la biologie du corps et tout particulièrement le système nerveux. En fait, cela oblige notre corps à se rééquilibrer pour compenser l'effet de ces champs. Ce qui complique la chose est que les champs radiofréquences utilisés pour les télécommunications transmettent par "paquets" les données, que ce soit des données de voix ou d'internet, et que ces basses fréquences ainsi créées agissent sur notre système nerveux. D'où maux de tête, insomnies, fatigue générale, pertes de mémoire... et  aussi parfois des troubles plus graves, maladies auto-immunes, cancers, etc. Une nouvelle étude faite aux USA avec le but de démontrer l'innocuité des systèmes sans fils a abouti à la conclusion contraire. Il semble bien que de nombreuses personnes souffrent de divers troubles, sans savoir que la cause peut venir de là ! Vous trouverez aussi des infos sur le site www.alerte.ch (ARA).

    Cet électrosmog, n'est-il pas cependant déjà sous contrôle ?

     

    Oui et non ! Les instances officielles ont défini des standards d'expostion aux radiations électromagnétiques, mais ceux-ci sont très élevés. Ils ont été en effet principalement déterminés en fonction de leur effet thermique (échauffement des tissus exposés) et non pas sur leur effet au niveau biologique. Par exemple, en Suisse nous avons pour l'exposition aux champs radiofréquences à 1800MHz une limite de 40V/m pour "usage général" et 6V/m (volts par mètre) pour les "lieux sensibles"... mais un simple téléphone sans fil type DECT. de même qu'un téléphone mobile loin d'une antenne, génère près de l'oreille des champs de 26V/m ! 

    Les limites recommandées en prenant en compte les effets biologiques seraient de moins de 0.1V/m dans un bureau ou un salon, et moins de 0.03V/m pour une chambre à coucher. 

    De quoi faut-il se méfier en priorité ?

     

    Bien sûr, prioritairement de tout système fonctionnant "sans fil" ! Mais pas seulement.

    Par ordre d'importance :

    • Lignes à haute tension (si l'exposition est régulière et dure un certain temps)

    • Téléphones sans fil de maison

    • Antennes de téléphonie mobile et caméras de surveillance

    • Haut-parleurs sans fil

    • Bornes WiFi et ordinateurs ou imprimantes utilisant le WiFi

    • Transmission internet par CPL (courants porteurs en ligne) sur le réseau 220V

    • Téléphones mobiles ("natels" en Suisse)

    • Montres connectées et autres objets connectés

    • Installations solaires photovoltaïques

    • Compteur électrique "intelligent" (Smart Meter, ou Linky en France)

    • Câbles 220V et appareils sans mise à terre correcte

    • Moteurs, fours, appareils gros consommateurs de courant 

    • Fours à micro-ondes

    • Lampes fluorescentes à basse consommation (mais pas les ampoules à LEDs)

    • Dispositifs sans fil Bluetooth ou autres, périphériques d'ordinateur sans fil

    Que peut-on faire, pratiquement ?

     

    Voir plus d'infos sur mon site www.electrosmogtech.ch

    Les moyens d'action autres que purement physiques

    Il est toujours préférable d'agir sur la cause, donc le rayonnement des ondes EM, mais il semble aussi possible d'agir sur l'effet à un niveau dit "bioénergétique", à l'aide de protections diverses. Ces systèmes n'agissent PAS sur l'onde physique et leur effet n'est PAS MESURABLE.

     

    Le CMO MF04 est un système de protection qui selon des tests perceptifs sur des personnes électro-hypersensibles semble efficace, C'est un cône multifonctionnel agissant sur une zone de 100m2 sur les rayonnements HF (GSM, 3G, 4G, WiMax, WiFi...), les antennes-relais de téléphonie, les rayonnements BF (électricité 50Hz), ampoules basses consommation, électricité "sale", compteurs d'électricité "intelligents" (type "Linky"), et également les effets géobiologiques, selon le fabricant.

    Du même fabricant, on a le CMO TR26, qui agit sur les ondes EM de toute sorte mais présente aussi, selon les dires du fabricant, la particularité de réduire l'hyper-électrosensibilité de la personne qui le porte. Il est destiné à être porté sur soi ou très près de soi (en porte-clés par exemple, fourni avec). On a aussi le CMO MP24 à placer sur son téléphone mobile.

    Autre produits existants, parmi les plus connus : le "SPINOR", qui peut soit être placé sur la source, soit sur soi, ce qui est un avantage. 
    Le bracelet SWISS HARMONY, bien évidemment destiné uniquement à être porté, semble également efficace selon des témoignages reçus.

    Citons également le FOSTAC Chip, qui fonctionne avec le principe de la biorésonance. Il se fixe simplement sur la source d'électrosmog, sans atténuer l'intensité physique des ondes. Plus d'infos ici. Il est nécessaire d'avoir un chip sur chaque appareil générant de l'électrosmog, placé le plus près possible de la source d'émission, à quelques centimètres au maximum.

    Selon des témoignages de personnes électrosensibles, comme de laboratoires de tests, ces systèmes semblent être efficaces. 
     

    L'important est d'expérimenter afin de voir quelle solution est efficace pour vous.

    Notez qu'il est 1) de toute manière toujours souhaitable de réduire autant que possible l'intensité physique des ondes électromagnétiques et 2) de ne pas se considérer comme "protégé(e) à 100%" simplement parce qu'on utilise une protection de ce type. La radiation physique SUBSISTE, et le principe de précaution doit continuer à s'appliquer !

    Comme il est difficile dans le monde d'aujourd'hui de ne pas s'exposer du tout aux ondes EM, les solutions proposées ci-contre permettent néanmoins d'éviter certaines conséquences néfastes pour la santé, mais ceci est à prendre bien sûr sous réserve puisqu'il est difficile de démontrer l'efficacité de ces systèmes, vu qu'aucun appareil de mesure ne le permet.

    Expertises

    Sur demande, je peux effectuer une expertise chez vous et vous indiquer les modifications qui seraient nécessaires afin d'assainir le lieu en matière d'ondes électromagnétiques. Rassurez-vous, il est le plus souvent possible d'apporter de grandes améliorations avec un très petit budget (moins de 200frs).


    Tarif forfaitaire : 150 CHF, hors frais de déplacement. Voir détails ici : https://www.electrosmogtech.ch/expertises