Rechercher
  • Tim Foyle

Sur la psychologie du négationniste de la conspiration

Dernière mise à jour : août 7

Tim Foyle


Comment se fait-il que des personnes par ailleurs parfaitement intelligentes, réfléchies et rationnelles reculent devant l'idée que les sociopathes conspirent pour les manipuler et les tromper ? Et pourquoi défendent-ils avec autant de véhémence cette position infondée ?


L'histoire recense les machinations des menteurs, des voleurs, des tyrans et des narcissiques et leurs effets dévastateurs. À l'époque moderne également, les preuves de corruption et de tromperies extraordinaires abondent.


Nous savons, sans l'ombre d'un doute, que les hommes politiques mentent et cachent leurs relations et que les entreprises affichent régulièrement un mépris total des normes morales - que la corruption nous entoure.


Nous savons que les portes tournantes entre les entreprises et la sphère politique, le système de lobbying, les régulateurs corrompus, les médias et le système judiciaire font que les actes répréhensibles ne sont pratiquement jamais soumis à un semblant de véritable justice.


Nous savons que la presse fait parfois du bruit sur ces questions, mais qu'elle n'y donne jamais suite avec une véritable vigueur.


Nous savons que dans les services de renseignement et les services répressifs, les actes répréhensibles à une échelle stupéfiante sont monnaie courante et que, là encore, la justice n'est jamais rendue.


Nous savons que les gouvernements ne cessent d'ignorer ou de piétiner les droits du peuple, et qu'ils abusent et maltraitent activement le peuple. Rien de tout cela n'est controversé.


Alors, qu'est-ce que les négateurs de la conspiration refusent de reconnaître avec autant de ferveur, de droiture et de condescendance ? Pourquoi, contre toute évidence, défendent-ils avec ricanement et mépris l'illusion en voie d'effondrement que "les grands et les bons" sont là-haut quelque part, qu'ils ont tout en main, qu'ils n'ont que notre intérêt à cœur, qu'ils sont scrupuleux, sages et sincères ? Que la presse sert le peuple et la vérité plutôt que les escrocs ? Que les injustices successives résultent d'erreurs et d'oublis, et jamais de ce mot redoutable : conspiration?


Quelle personne raisonnable continuerait à habiter un tel monde imaginaire ?


LIRE LA SUITE - TELECHARGER LE DOCUMENT EN PDF


3 vues0 commentaire